* Notre camion de gitans *

Un été en camping itinérant… avec notre « camion de gitan »

 

Notre camion de gitan représente bien nos vacances « en camping itinérant ». Avant, nous avions un Nevada (à l’époque, je confondais souvent Nevada et weleda !). Quand on a eu notre minibus, renommé « camion de gitan », c’était la fête ! Trop bien les petites lumières au niveau du miroir du côté passager ! Super le frigo sous le siège !! En plus, il y a une table qui se plie et se déplie. Oh, le siège passager se retourne. Les fauteuils à l’arrière permettent aussi de faire un lit et on peut mettre des petits rideaux partout (bon, un peu galère les rideaux). Le coffre est géant ! En gros, c’était l’euphorie…

L’année où on l’a acheté, nous sommes partis en camping itinérant pour visiter les châteaux cathares ! Bon, l’intérêt ou plutôt l’attrait ne devait concerner que les parents ! Aujourd’hui, je ne sais rien ce que sont réellement les châteaux cathares, c’est pour dire !

 parents

Le principe de nos vacances était de changer de campings tous les jours quasiment. Il manquerait plus qu’on arrive à se faire des amis. Mes parents n’avaient pas l’esprit camping comme vous pouvez l’imaginer (ou comme dans le film camping, on était aux antipodes). Fallait pas qu’on fasse de bruit (normal, mais dans les campings je pense qu’on était les seuls à faire attention).

Donc à chaque fois, on plantait et déplantait très tôt nos trois tentes igloos bleues. Sam dormait avec Alice et moi avec Elise. Ce n’était pas très fun avec Elise, fallait pas que je lui parle, que je touche à ses affaires… En plus, Elise et Alice avaient un matelas gonflable (la chance !).

Au bout d’un moment, avec Sam, nous dormions dans le minibus ! On était plus au chaud et quand il y avait des orages, ça nous faisait moins peur.

Toutes nos affaires étaient rangées, pas dans des sacs, mais dans des caisses plastiques (roses) CURVER. C’est-à-dire qu’on avait tous une caisse pour mettre nos vêtements, la nourriture était aussi dans une caisse ! C’était bien organisé, quand on ouvrait le coffre, elles étaient bien superposées, avec juste un dessin pour les différencier. J’avais un chat sur la mienne, je me souviens aussi d’un dauphin, d’une souris…

On a (ou plutôt, j’ai), découvert cette année là, le camping à la ferme. On avait planté nos tentes dans un champ avec un ou deux autres campeurs. Les « fermiers » avaient deux chiens, des bergers allemand, « Whisky et Coca », je n’ai compris que plus tard le « super jeu de mot ». Il y avait aussi une grande balançoire, accrochée à un arbre, ça c’était super. Et dans ce camping, on avait même sympathisé (je pense que c’est quand même un grand mot) avec nos voisins de tentes. On les avait invité à venir manger une fondue au chocolat On se croirait presque dans le film camping…

On a fait un camping plus « luxueux », il y avait un jacuzzi-sauna. Les sœurs (Alice et Elise) avaient eu le droit d’y aller mais Sam et moi étions trop jeune : dégoutées avec une pointe de jalousie !

Bon, revenons au sens profond de ces vacances : visiter les châteaux cathares. C’est-à-dire à chaque fois, on était en bas d’une montagne et fallait la monter pour voir quoi ? des ruines !! Le principe était toujours le même. Je me souviens d’une fois, où le matin il y avait plein de brume. On est monté et une fois redescendu, la brume s’était dissipée, et on a vu que le château (plus précisément ses ruines) étaient super haut. Ca m’avait impressionné ! Je pense que ce jour là, s’il n’y avait pas eu la brume, les parents ne nous auraient pas fait monter si haut.

 famille

Pendant ces vacances là, on avait aussi visité un « zoo de singes en liberté ». J’ai toujours adoré les singes, j’avais trouvé ce zoo vraiment génial. On les gavait de pop corn (les pauvres). A un moment, nous étions assis sur un banc et y’en a un qui était venu sur nos genoux ! Ca c’était un bon souvenir.

 singes

J’avais aussi adoré lorsqu’on allait dans les thermes (Ax les thermes je crois), faire des bains de pieds dans l’eau brulante. A la source, l’eau était jaune avec le souffre. Je nous revois, assis sur le bord, les pantalons remontés et les pieds dans l’eau, en plein village.

 thermes

J’ai aussi une image qui me revient de ses vacances : nous 6, avec nos paires de lunettes de soleil rondes (sauf Freddy peut être remarque… ?), à faire des kilomètres dans notre super camion de gitans. On avait fini nos vacances à Argelès, Sam et moi étions restés avec nos grands-parents tandis que les « grandes » étaient rentrées sur St Av’ avec les parents.

 lunettes

Au final, je n’ai pas de souvenirs concrets des châteaux mais plus de notre quotidien. Je ne sais plus en quelle année c’était.

Edit: Ces vacances datent de 1993, j’avais donc 9 ans, Alice 14 ans, Elise 13 ans et Sam 5 ans.

Vous pouvez remarquer le magnifique style vestimentaire de toute la famille!! (cela dit, on avait déjà des converses!).

 

Texte écrit en novembre 2009.

Il manque cependant des photos pour illustrer, mais je n’en avais pas…

Je rajoute les photos envoyées par Pich Pich. Merci beaucoup… tu n’en aurais pas une du camion?

Ces vacances datent de 1993, j’avais donc 9 ans, Alice 14 ans, Elise 13 ans et Sam 5 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.