* Il en faut des forces pour déménager *

Quelle chance de pouvoir se faire déménager!! Habiter au troisième étage sans ascenseur, ça doit pouvoir vous faire perdre des amis! Une fois qu’ils vous ont aidé à déménager ils ne veulent plus vous voir! Nous avons eu l’opportunité de faire appel à des déménageurs professionnels et c’est avec grand plaisir que nous avons su apprécier cette opportunité!
Mercredi soir me voilà partie prendre un train, un peu à l’arrache (nous avons su la veille du déménagement, l’heure à laquelle les déménageurs arrivaient) pour arriver à Tours. Une petite soirée à fignoler le ménage (qui était déjà fait), un réveil, un croissant acheté à la boulangerie d’à côté et j’attends les déménageurs qui doivent arriver entre 8 et 9h….

Le temps se fait long… Depuis le début, je suis septique de ce déménagement. Oui, on peut se le faire payer par des déménageurs, mais j’attends vraiment de voir si la boite le paye et si on arrive à trouver à l’arrache des déménageurs! On trouve et la boite paye! Dingue, ça marche vraiment! En même temps, ce nom de déménageur, personne ne connaît! Je me méfie encore, j’attends de les voir, sans parler qu’ils nous donnent une heure de venue à Tours moins de 24h avant d’arriver!

8h59, un camion passe devant l’appart et s’arrête! Grosse peur… c’est quoi ce camion microscopique? en plus, ce n’est même pas un camion de déménageur mais un camion de location -je suis toujours septique, ça se sent non?-!! Un monsieur vient, je regarde à droite, à gauche rien! Pas d’autres camions en vue, ni de personnes! Je lui pose une question (et je dois vraiment passer pour une blonde): « euh… vous êtes seul? » – » Non, j’ai trois collègues et un camion qui doivent arriver, ils partaient de Limoges ce matin ». Me voilà rassurée, en même temps, Limoges c’est loin non? j’avoue j’en sais rien!
Il me demande si la livraison à Nantes se fait bien cet après-midi! Ben non, on avait dit demain. Je vois bien que ça l’embête (et moi aussi cela dit). Je lui fais une proposition  » OK pour cet aprem, si vous attendez que je fasse mon état des lieux et que je pars avec vous dans un camion ». C’est ok et ça arrange tout le monde! Génial -je commence à y croire vraiment à ce déménagement!-

10h10: ses copains arrivent!! Ouf! Ils ont intérêt de faire vite, j’ai mon état des lieux dans 50 minutes et je dois finir le ménage de la chambre encombrée de tous les cartons! Une fois la chambre vidée (ensuite il ne reste que le canapé et l’électroménager), j’ai le temps de faire l’aspi et un p’tit coup de serpillière sur le parquet. Je finis la salle de bain quand j’entends des « dames » derrière moi. Non, ce ne sont pas les déménageurs qui muent mais les personnes qui viennent faire l’état des lieux!!
On commence par la chambre, tout va bien, elles pensent même que j’ai ciré le parquet! Je me suis contentée d’un  » non, on l’a juste bien entretenu » -ça fait style-. Cuisine: plus propre que lorsqu’on est arrivé! Sdb: « vous avez refait les joints? » « Non, j’entretiens bien, c’est tout » -je crois qu’elle est bluffée-. L’appartement est bien plus propre que lorsqu’on l’a pris il y a un peu plus d’un an! La cave: elles n’aiment pas trop ça, donc on n’y va pas et me font confiance « l’appartement étant tellement propre ». Je tente même un peu l’humour sur la fin -tout se passant bien! Les déménageurs leur ont fait remarquer entre temps  » tout est propre et bien c’est eux, c’est nickel » – c’est mignon-, d’autant plus lorsque je vais jeter des choses à la poubelle et qu’ils sont dehors « ça va? ça se passe bien? Si vous avez besoin, on peut vous reboucher des trous »!! Non, pas de trous dans l’appart, mais c’est gentil!

11h25: état des lieux parfait, rien à signaler! Me v’là encore un peu soulagée! On part aussitôt, direction Nantes! Je me prendrais presque pour une déménageuse dans ce camion -mais sans porter les affaires-

Nous avons eu des compliments pour l’organisation, la préparation et clarté des cartons et le fait que l’on avait bien mis du papier bulle pour protéger les poignées de la penderie…! « peu de gens, presque personne d’ailleurs, le font si bien, c’est agréable pour nous après »! Tant mieux, moi je suis bien contente qu’ils montent ses trois étages pour nous, alors autant leur facilité la tache!

Ma mère m’a dit le matin même « tu penseras à leur proposer à boire »! Bah, comment dire… j’ai rien à proposer! Très vite je comprends qu’ils font le ramadam (et plus tard je comprends qu’ils ne peuvent même pas boire de l’eau, quel manque de culture!). Perso, je ne fais pas le ramadam et il est 14h quand on arrive à Nantes et à part ma petite viennoiserie, je n’ai rien dans le ventre – eux non plus mais peut être qu’ils sont habitués? – et rien à l’appart non plus! Une heure plus tard, Sam me sauvera en m’apportant un reste de pizza que j’ai essayé de manger discrètement!

Après avoir monté le canapé, ils sont crevés! Mais comme ils disent « maintenant qu’on a monté le plus dur, ça va être plus facile »! Si vous le dites… moi je reste là-haut maintenant! Ce n’est que deux heures plus tard qu’ils ont réussi à tout monter! Mon appartement ressemble officiellement à un champ de bataille, rempli de cartons partout dans le salon!!
Mais quel soulagement! Ils ont réussi leur mission et nous, on ne s’est pas trop fatigué, tout le monde est content!
Ils repartent donc à Paris, chez eux, à 16h après une semaine de déménagement! Pour eux, c’était la routine, pour nous c’était l’aventure!

Nos deux petits camions

En attendant de vous montrer d’autres photos, je vous montre un petit bébé sur le bord de notre fenêtre de la chambre… Je vous laisse deviner ce que c’est… (chut, Elise, Pich Pich et Sam…)

Et pour finir, je tiens à préciser que non Olivier et Dominique (le frère et le papa de Juju), je ne vous oublie pas! Encore un ENORME merci à vous de nous avoir aidé à déménager ce qui était déjà sur Nantes! et pas la partie la plus facile (matelas et sommier, table de salle à manger, gigantesque plateau de verre pour faire mon atelier couture etc…). Merci d’avoir pris du temps de vos vacances, du courage pour descendre 5 étages et en remonter ensuite 3 sans ascenseurs, d’avoir loué un p’tit camion, merci merci et encore merci!

J’espère maintenant ne pas avoir besoin de redémanager de si tôt…

Une réflexion au sujet de « * Il en faut des forces pour déménager * »

  1. Bon je ne dirai pas que c’est un Pélican, quel hasard tu quittes la rue du Pélican et tu tombes sur un bb pélican en plein Nantes, c’est incroyable !!! :mrgreen:

    Par contre pas de photos du salon en « brodel » ? Dommage j’aurais aimé voir la différence entre ce grand espace vide lumineux qu’on a visité et votre pièce « Emmaüs » maintenant 😉

  2. Ping : Remue-ménage familial « Tribute to the Tribu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *